La loi de la relativité revisitée

A tous les automobilistes nous ayant décrit les routes tasmanes

Soit E = effort fourni en vélo
Ev = effort fourni en voiture
c = pente réelle de la route
cb= pente perçue en vélo
cv= pente perçue en voiture
Vv = vitesse en voiture
m = constante d’effort
alors E = m c² avec c= (1/1000) cb
De plus, cv = Ev * Vv sachant que Ev alors cv très ≠ c
Nous pouvons rajouter :
Si x = quantité de ronchonneries, alors x ↘ avec E mais x ↗↗ après c .
En conclusion, Mesdames, Messieurs les automobilistes, lorsque vous êtes confortablement assis derrière votre volant, le coude sur le rebord de la fenêtre, écoutant votre musique préférée, c’est votre voiture qui monte grâce à l’essence que vous lui avez mis dans le gosier. Et l’effort que vous produisez pour étendre le pied sur l’accélérateur ne vous permet pas de percevoir l’intensité de la montée, telle qu’elle peut être perçue en vélo. Donc, s’il vous plait, ne nous dites plus qu’une route est plate (elles ne le sont jamais en Tasmanie),qu’elle monte un peu … vous nous donnez de faux espoirs , l’effort est encore plus dur ! Le seul moment où nous sommes d’accord avec vous c’est lorsque vous nous dites que c’est une très grosse côté, alors nous comprenons « c’est un mur infranchissable, il faut emprunter une autre route ».

PS : à l’exception des automobilistes qui nous taillent, même plus des shorts mais des strings, on vous aime quand même.

© 2012/2014 --- Ju, Béné, Kiara & Mal --- www.lespedalesdouces.fr
dernière version 13/01/2014
Voyage d’une famille dans le monde